L’apport des Business Angels aux entrepreneurs

Un business angel, parfois appelé investisseur providentiel en français, est avant tout une personne physique.
Plus précisément, il est généralement un entrepreneur ou ancien entrepreneur qui décide d’investir une partie de ses capitaux et de son temps pour soutenir une jeune entreprise.
Pour les jeunes entrepreneurs aux idées innovantes, ils sont une aide précieuse. Il est cependant important de bien se préparer avant de commencer ses démarches.

Qu’est-ce qu’un business angel ?

Un business angel s’investit généralement lorsqu’il trouve un projet auquel il croit, parce qu’il s’en sent proche et estime qu’il a des chances de succès financier.
Il contribue alors en mettant à disposition de l’entreprise une certaine somme d’argent. En plus, il fait profiter l’équipe de son expérience, conseille sur la stratégie à adopter et partage son réseau.
Les business angels sont donc d’avantage des partenaires que des investisseurs.
En échange de son support financier et de son temps, il détient un certain nombre de parts dans l’entreprise dont il espère dégager des profits à long terme.
Une fois l’entreprise bien établie, il peut par exemple choisir de revendre ses parts à un prix avantageux.
Pour un jeune entrepreneur, convaincre un business angel représente une opportunité incroyable, puisque c’est ce dernier qui prend la majorité des risques.
Cela signifie en contrepartie dès le départ qu’une partie de son entreprise lui appartient. Un prix souvent facile à accepter puisque, sans le business angel, le projet pourrait ne jamais voir le jour.

Faciliter le développement de votre société grâce à un business angel

Les business angels privilégient les projets innovants. Pour les entreprises liées aux nouvelles technologies, à un concept marketing fort ou pour les start-up, faire appel à un business angel peut être judicieux. Il peut en effet leur être d’une grande aide, tant sur le plan financier que relationnel.

Financement
Le rôle premier des business angels est d’apporter des fonds qui permettent d’assurer la création de l’entreprise ou de la développer.
Il peut ainsi autant contribuer à la naissance d’une nouvelle entreprise qu’à la mise sur le marché d’une nouvelle gamme de produits.
Il est important de souligner à ce stade qu’il reste généralement minoritaire au capital. L’objectif du business angel n’est en effet pas de prendre les commandes de l’entreprise. Il est au contraire de lui faire profiter de son apport financier et son expérience pour en tirer des bénéfices à long terme.
Sur le plan financier, les business angels sont enfin un moyen d’augmenter votre crédibilité face à d’autres partenaires financiers.
C’est notamment les banques qui voient en eux une indication de plus que votre affaire peut fonctionner, donc dégager du bénéfice et ainsi les faire profiter de votre succès grâce au remboursement des sommes prêtées ainsi que d’intérêts.

Carnet d’adresse
Les business angels amènent également leur expérience. Ils bénéficient généralement d’une expérience préalable dans l’investissement, la levée de fonds et/ ou le management. En plus de leurs connaissances entrepreneuriales, ils font bénéficier l’entreprise choisie de leur carnet d’adresse. Le business angel peut ainsi servir d’intermédiaire et vous présenter de potentiels partenaires, fournisseurs ou d’autres investisseurs.
Il est ainsi bien plus qu’un investisseur, puisqu’il agit également comme un conseiller et vous aide à entrer dans les réseaux utiles.

Organiser sa recherche d’un business angel

Trouver un business angel n’est pas chose facile. Il vaut donc mieux être bien préparé pour ne pas laisser passer sa chance le moment venu. Pour cela, n’hésitez pas à préparer en amont les documents et le discours qui sauront les convaincre de vous faire confiance. La clé de la réussite de vos recherches réside dans leur croyance en votre projet. Ils doivent être au moins aussi convaincus que vous que votre idée est révolutionnaire et va trouver son marché.
Vous l’aurez compris, démarcher des business anges sur la simple base d’une idée n’est pas suffisant. Il convient dans un premier temps de mener son projet à maturité et arriver avec un business plan complet et travaillé pour espérer décrocher l’aide espérée. Idéalement, il doit comporter le plus d’éléments possibles, basées sur des études sérieuses.
Le business plan a un double rôle. Il vous permet en effet dans un premier dans de structurer et tester la viabilité de votre projet. Dans un second temps, il vous aide à communiquer sur vos besoins et perspectives de succès. Il est donc à travailler en détails avant de faire appel à un business angle. Pensez notamment à inclure :

  • Un résumé opérationnel : ou executive summary en anglais. Il présente brièvement les points clés de votre projet.
  • Une étude de marché : elle analyse le marché existant et sa capacité ou non à recevoir votre projet positivement.
  • Une analyse de la concurrence : généralement intégrée à l’étude de marché, elle sert de base à l’élaboration d’une stratégie d’entreprise.
  • Un plan de financement de 3 à 5 ans : il permet à votre entreprise comme à ses soutiens de se projeter dans le temps et s’assurer de disposer des capitaux nécessaires au bon avancement du projet.

Enfin, en plus de convaincre votre business angel de la viabilité financière de votre projet, il restera à lui prouver vos qualités humaines.
De votre façon de gérer votre entreprise naîtra son succès. Vous allez en plus être amené à passer beaucoup de temps ensemble. La dernière étape clé consiste donc à établir une relation qui fonctionne sur le plan humain. Préparez-vous donc à défendre votre projet à l’oral. Montrez que vous partagez les mêmes valeurs, envies et, surtout, que vous avez les compétences nécessaires pour décrocher des contrats.